Pourquoi nous devons nous retrouver avec une niche "Pinel"
– défiscaliser en loi PINEL

Pourquoi nous devons nous retrouver avec une niche "Pinel" – défiscaliser en loi PINEL

Remplissez le formulaire ci-dessous pour réduire vos impôts grâce à la Loi Pinel !



























Les articles récents en loi pinel

Rarement, la loi était si simplement assemblée. Le premier article de ce texte, qui n’en a que trois, est composé de dix mots. "L'article 199 du nouveau Code général des impôts est abrogé: en d'autres termes, la suppression définitive du" dispositif Pinel ", qui offre une réduction d'impôt aux investisseurs qui achètent un logement à louer. Repris dans l'après-midi cette proposition déposée par les sénateurs du groupe communiste, Les républicains et les citoyens ne seront probablement pas acceptés à l'horizon du cycle du demi-cercle bleu, mais ils ont le mérite: mettre en évidence cette mesure avec une efficacité douteuse, de plus en plus chère pour le pays.

"Defisc" est à nouveau à la hausse

"Pinel", comme on dit chez les promoteurs de jargon, n’a rien de nouveau. Cela a commencé à l'été 2014 pour remplacer le dispositif de Doufflot, le neuvième incitatif fiscal à l'investissement depuis 1984. Périssol, Besson, Robien, Scellier, Duflot ... Le nom du ministre change, mais l'objectif, il ne change jamais . Mobiliser l'épargne privée, augmenter rapidement l'offre de logements et remplir simultanément le formulaire de commande pour le secteur de la construction. Cependant, Duflot et Pinel établissent les conditions en limitant la construction aux secteurs de la tension et en introduisant des loyers moins élevés que les prix du marché afin de créer une offre de logements intermédiaires destinés aux classes moyennes. Au moins en principe. Néanmoins, la proposition pour le pays continue de croître.

Ce n'est qu'en 2016 que cet appareil coûtera 240 millions d'euros. Les données augmentent considérablement, l'estimation étant de 85 millions en 2015 et de 20 millions en 2014. Après la première année et sous l’effet d’une légère reprise du marché immobilier, le "defisc" est à nouveau en hausse. En regardant les données de la Fédération pour le développement de l'immobilier, les ventes aux investisseurs ont dépassé les ventes des propriétaires d'appartements. La courbe s'est inversée mi-2015.

Combien cela coûtera-t-il à Duflot-Pinel en fin de course? Les économistes estiment qu'il dépassera 1 milliard d'euros. Ce nombre devrait être ajouté aux exemptions accordées par les programmes précédents, qui continuent à être payées jusqu'à la fin de l'amortissement des logements. Périssol, qui a été introduit en 1996, pesera à présent dans le budget national d’ici 2024. Scellier jusqu'en 2027.

Les coûts de ces appareils, une fois combinés, provoquent des vertiges. Cette année, le gouvernement proposera des réductions d'impôts de 1,8 milliard d'euros à des investisseurs déjà propriétaires, voire à davantage de propriétaires. "Ce montant serait bien plus avantageux pour les acteurs du logement social", a déclaré Michel Le Scouarnec, sénateur du Morbihan au PCF et premier signataire du projet de loi. Il suggère de réaffecter Pinel au financement d'une aide sans précédent qui, malgré la promesse de François Hollande, a doublé pour atteindre un milliard d'euros.

"C'est deux fois injuste", déclare Eddie Jacquemart, président de la Confédération nationale des locataires. "D'une part, l'État donne 260 millions aux propriétaires privés bénéficiant d'une exonération fiscale, tandis que d'autre part, il ne consacre que 150 millions d'euros à la construction de logements sociaux et de logements sociaux. Depuis 2010, les ustensiles en pierre ont diminué de 71%. En ce qui concerne les prêts publics, payés pour la rénovation urbaine à travers Anru, sont tombés à zéro. "

Bercy serre une ceinture de locataires sociaux, met en place des collectivités locales sèches qui financent une large part du logement social, mais sait trouver des solutions pour les plus riches. Les faits sont là. L'étude Crédit Foncier, publiée en septembre 2015, révèle que le revenu moyen des personnes qui embauchent des investissements s'élève à 67 500 euros par an. Certes, de nombreux enseignants et officiels ont été pris dans les discours très médiatisés des commerçants. Près de 55% gagnent au moins 3 500 euros par mois. "C'est un choix de classe", déclare Thierry Foucaud, sénateur du PCF en Seine-Maritime. Les faits, ajoute un communiste élu, qui prouve que "le gouvernement ne veut plus de logements sociaux et n'a aucune volonté politique de s'adapter aux classes moyennes et bonnes".

Ces dispositifs n’encouragent-ils pas la construction? Selon le ministère du Logement cité par le sénateur LR Philippe Dallier, rapporteur du projet de loi, ces déficits fiscaux concernaient initialement la construction de 750 000 logements. Il est vrai que son objectif principal est d’être un outil très efficace pour promouvoir la construction à très court terme, qui repose sur des réseaux commerciaux de banques et de promoteurs. Mais à quel prix? Après avoir calculé l'économiste Pierre Madace, le pays paierait 55 000 euros pour chaque appartement équipé du dispositif de Scellier en 2010, alors qu'il donnerait 10 220 euros pour chaque logement social construit la même année. Parce que les subventions sont maintenant proches de zéro ...

Il n'y a pas d'outils pour évaluer les performances de cet appareil

En particulier, les appareils Robien et Scellier ont eu d'importants effets négatifs: construction dans des zones géographiques isolées où il n'y avait pas de problème sur le marché du logement. Beaucoup sont restés complètement vides. Le dispositif Duflot, renommé plus tard "Pinel", voulait limiter les abus en limitant la construction aux zones les plus intenses. Les plafonds de loyer et les revenus à ne pas dépasser ont également été imposés à la cible des "populations non prioritaires pour l'accès au logement social, mais elles ont du mal à trouver un logement dans un parc privé". Et aujourd'hui? C'est très difficile à dire. "Aujourd'hui, ce n'est pas un outil pour évaluer l'efficacité de ce dispositif", regrette Marie-France Beaufils, sénatrice du PCF d'Indre-et-Loire. Philippe Dallier (LR) lui-même reconnaît dans le rapport de loi qu'il est difficile de faire une "évaluation réelle" et ne répertorie que les chiffres relatifs aux professionnels de l'immobilier. Regardez les promotions promotionnelles agressives sur le Web pour comprendre que les excès sont toujours gratuits. À Belfort, le site bénéficie d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 40 593 euros pour avoir investi dans de nouvelles chambres. Et les plafonds de loyers, qui ont été fixés à 8,69 EUR par mètre carré, dépassent les prix du marché local. Attention à une arnaque.


[rate]