Développement de Pinel et PTZ dans les zones B2 et C pour 2018
– Simulation en loi PINEL

Développement de Pinel et PTZ dans les zones B2 et C pour 2018 – Simulation en loi PINEL

Remplissez le formulaire ci-dessous pour réduire vos impôts grâce à la Loi Pinel !



























Le prêt à taux zéro dans le nouveau prêt sera maintenu au cours des deux prochaines années en B2 ou en C. Cela ressort clairement de la séance plénière du 17 novembre. Les élus ont également voté en faveur du maintien du système Pinel dans les zones de licence périurbaines.

Maintien d'un prêt à taux zéro

Les investisseurs et les premiers clients peuvent se féliciter de cette bonne nouvelle. En effet, le projet de loi sur le budget 2018 prévoit la suppression des prêts à crédit nul dans les zones où le marché immobilier est moins intense, en particulier dans les zones "B2" et "C".

Le gouvernement a finalement renoncé à une manifestation de maires ruraux et de professionnels de l'immobilier. Et il décida de garder l'appareil encore deux ans. La motion est approuvée à la majorité des voix.

Ainsi, les municipalités des zones B2 et C pourront continuer à bénéficier de ce dispositif au cours des deux prochaines années. D'autre part, le quota de prêt sera réduit de moitié. Il varie de 40% à 20% sur deux ans.

Plus de la moitié des PTZ dans les nouvelles propriétés (6 sur 10) concernent des ménages vivant dans ces zones périphériques et rurales. L'appareil coûte à l'État 800 millions d'euros par an.

Dispositif d'extension Pinel

En ce qui concerne l'avantage fiscal de Pinel, les députés ont approuvé le schéma d'ajustement pour B2 et C.

Rappelons que la proposition de nouvelle loi de finances pour 2018 envisage de prolonger l'allègement fiscal de Pinel à quatre ans, mais aussi "compte tenu de l'augmentation des coûts des finances publiques, de le réorienter vers des zones géographiques où la tension entre l'offre et la demande d'appartements est la plus forte" .

Les zones B2 et C sont désactivées. La proposition contre laquelle les élus de la zone se battent.

Après une longue discussion sur les avantages des appareils pour les zones B2 et C, un amendement visant à maintenir l'allégement fiscal a été adopté "Afin de préserver la sécurité juridique des transactions immobilières en zone B2 ou C, tant pour les promoteurs que pour les investisseurs".

"Afin d'éviter les effets d'une charge permanente, l'appareil utilisera uniquement les demandes de permis de construction soumises au plus tard le 31 décembre 2017 et les maisons achetées au plus tard le 31 décembre 2018.


[rate]