Un cas particulier de locataires est divorcé dans l'investissement de Pinel
– réduire ses impôts en loi PINEL

Un cas particulier de locataires est divorcé dans l'investissement de Pinel – réduire ses impôts en loi PINEL

Remplissez le formulaire ci-dessous pour réduire vos impôts grâce à la Loi Pinel !



























Pour que le propriétaire du bien puisse bénéficier de la réduction de la taxe prévue par le régime de Pinel, il est nécessaire que les ressources de l'occupant de N-2 ne dépassent pas un certain plafond. Ce plafond est calculé en fonction du nombre de personnes présentes dans le foyer fiscal. En tant que tel, un locataire n'aura pas le même plafond qu'un locataire marié ou habitant. La question qui se pose est de savoir quelles ressources doivent être prises en compte lorsque l’occupant divorce.

Le locataire est dessaisi au cours de l'année de référence

Lorsque le contrat de location se divise au cours de l'année de référence, il est pris en compte pour le calcul de la ressource, c'est-à-dire l'année N-2. Dans ce cas, nous prendrons simplement en compte les recettes fiscales de cette année et appliquerons un calendrier aux particuliers.

Le locataire est divorcé entre la fin de l'année de référence et la signature du contrat de location

Lorsque l'occupant divorcera entre l'année de référence et la signature du contrat de location, il sera alors nécessaire de déterminer le revenu de référence de la taxe du locataire se rapportant uniquement aux ressources propres auquel s'ajoutera la moitié du revenu fiscal de référence relative aux avoirs communs des ex-conjoints. Les recettes fiscales ainsi générées seront comparées à la limite supérieure pour les particuliers

Il est également possible de prendre en compte les recettes fiscales de référence de la paire et de les comparer à la limite supérieure de la paire. Cette option peut être réalisée si ce calcul est plus intéressant.

exemple:

Par exemple, conformément aux restrictions en vigueur en 2016, le logement dans la zone A.

En N-2, le locataire était marié et les recettes fiscales de référence s'élevaient à 40 000 € (dont 30 000 € d'actifs de Mr et 10 000 € de biens communs).

Le couple divorce commence N-1, monsieur sera le seul locataire de la propriété. Ses recettes fiscales de référence seront prises en compte, puis ses propres actifs (30 000 €) et la moitié du bien commun (5 000 €) ou 35 000 € seront utilisés.

La limite supérieure applicable aux appartements de la zone A pour une personne est de 37 126 €. Malgré le divorce de ses locataires, ses recettes fiscales de référence ne dépassent pas la taxe perçue sur Pinel.


[rate]