Zonage Pinel 2018: ce qui a changé le 1er janvier
– réduction impôt en loi PINEL

Zonage Pinel 2018: ce qui a changé le 1er janvier – réduction impôt en loi PINEL

Remplissez le formulaire ci-dessous pour réduire vos impôts grâce à la Loi Pinel !



























L'appareil ne devrait pas avoir passé en 2017. Il a finalement été renouvelé pour quatre ans. La loi de Pinel permettra encore, au moins jusqu'en 2021, de définir une partie de son investissement dans l'immobilier à condition qu'il soit proposé à la location.

Cependant, le système a été sensiblement modifié le 1er janvier 2018: toutes les régions françaises ne s'inquièteront plus de cette hausse qui devrait favoriser la construction de nouveaux logements pour les locataires.

Jusque-là, le territoire était divisé en quatre zones: A et B1 (pour les grandes villes), B2 et C (pour les petites villes et les zones rurales). Les zones B2 et C exigent une dérogation préfectorale similaire à la loi de Pinel. A partir de maintenant, il n'y a plus d'exception possible. Seules les zones A et B1 sont acceptables, en d'autres termes, la loi de Pinel ne s'applique qu'aux grandes villes.

Voir aussi: investissement locatif: Mesard peu disposé à "mettre fin au stratagème de Pinel"

La seule tolérance est toujours accordée dans les cas où l'acquisition a été effectuée pour un appartement dont le permis de construire a été déposé avant le 31 décembre 2017 et dont l'achat final a été effectué avant le 31 décembre 2018.

Mais si vous continuez à penser à la location dans A et B1, vous pouvez profiter de la déduction fiscale autorisée par l'appareil. Rappelons que les taux de réduction d'impôt restent les mêmes pour 2018: 12% du montant de l'investissement pour l'obligation de location de 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans. De même, vos locataires doivent respecter la limite de revenu supérieure.

Pratique: vous pouvez vérifier si votre zone répond aux exigences du périphérique en cliquant sur ici

[rate]