Les mesures fiscales pour l'immobilier sont-elles efficaces?
– défiscaliser en loi PINEL

Les mesures fiscales pour l'immobilier sont-elles efficaces? – défiscaliser en loi PINEL

Remplissez le formulaire ci-dessous pour réduire vos impôts grâce à la Loi Pinel !



























Fin août 2014, le Premier ministre, Manuel Valls, et le ministre du Logement, ont annoncé le renouvellement de la loi Douglas dans le système Pinel. D'autres mesures visant à relancer l'achat et l'investissement dans l'immobilier ont suivi. Un an plus tard, ces exonérations fiscales ont-elles eu l'effet souhaité? Un rapport parlementaire publié le 22 juillet fait son premier rapport.

Lire notre article du 29/08/2014


La loi de Pinel, début prometteur

Conditions flexibles

Septembre 2014, les investisseurs qui ont acheter un nouvel immobilier à louer enjoi un un dispositif d'exonération fiscale plus attrayant que dans la version "Duflot".

Le propriétaire peut maintenant sélectionnez la durée au cours de laquelle il s’engage à embaucher: 6 ou 9 ans, il peut s’étendre sur une période de 3 ans pour une durée maximale de 12 ans.

Taux de réductions d'impôt varie en fonction du temps de location choisi: 12% pour 6 ans, 18% pour 9 ans, 21% pour 12 ans en France métropolitaine. À l'étranger, la réduction est encore plus intéressante: 23% pour 6 ans de bail, 29% pour 9 ans et 32% pour 12 ans.

De plus, le nouvel avantage s'ajoute aux possibilités défiscaliser. À partir du 1 er janvier 2015, le propriétaire peut louer sa propriété à ses parents ou à ses enfantsparce qu'ils n'appartiennent pas au même foyer fiscal. Bien entendu, il est nécessaire de respecter les conditions relatives au montant des loyers et aux ressources locatives.

Effet positif sur le leasing

Pour plus d’informations sur l’efficacité de la réforme, introduisons un crédit-bail pour investissement dans de nouveaux biens immobiliers. Les chiffres sont encourageants: la Fédération de l'immobilier en France (FPI)) a enregistré une reprise des ventes.

À partir de la fin de 2014, ce phénomène est en augmentation au premier trimestre de 2015 Reit constate notamment le retour des investisseurs, avec 10 474 ventes, en hausse de + 59,4% par rapport au premier trimestre 2014. ) malgré des taux hypothécaires très favorables.

Par conséquent, il semble y avoir de nouvelles modalités Appareil Pinel et le mettre à jour Le zonage commence à porter ses fruits.

(Source: Fédération des investisseurs pour l'immobilier: 21 mai 2015)


PTZ 2015, encore dans le vieux ...

Prêts prolongés et prolongés à taux zéro

Le gouvernement a réformé PTZ de manière à être disponible pour un nombre croissant de primo-accédants.

  • À partir de 1. Tachat d'une nouvelle propriété : nouvelles limites de ressources, abandon de la performance énergétique de la BBC, mise à jour du zonage ...
  • Puis, le 1 er janvier 2015, il s'agissait d'un remboursement d'un prêt sans intérêt pour l'achat d'une vieille maison. Toutefois, il se limite à une liste d'environ 6 000 municipalités rurales et responsabilités professionnelles. En effet, l’acheteur doit transformer son nouveau lieu de résidence principal dans les trois ans suivant l’obtention d’un prêt: création ou développement d’espaces de vie ou de domaines connexes, ou amélioration pour économiser l’énergie.

Résultats encourageants

Un an après les premières annonces, quels étaient ces changements? Le rapport parlementaire présente des résultats tout à fait satisfaisants: "Après quelques années décevantes, la relance de l'appareil commence à avoir lieu."

Bien qu’il y ait eu une baisse de plus de 45% entre 2012 et 2013, le nombre de PTZ émis en 2014 a augmenté de 9,4%, soit 47 192 prêts approuvés. Les premières données pour 2015 confirment cette augmentation, passant de 6 809 prêts au premier trimestre de 2014 à 8 926 au premier trimestre de 2015, soit une augmentation de 31,1%.

Si le phénomène continue dans les mois à venir, la restructuration PTZ pourrait atteindre l'objectif de 70 000 prêts fixé par le gouvernement pour 2015. Niveaux très bas Les taux des prêts hypothécaires ont sans aucun doute incité les ménages à acheter, permettant ainsi prêt sans intérêt.

Ils offrent également l'avantage de réduire le coût global de l'appareil. En 2014, créances de l'État sur les banques qui approuvent la PTZ s’élève à 617 millions d’euros, légèrement supérieur à 2013 (616 millions d’euros) malgré une augmentation du nombre de prêts approuvés. Ce phénomène devrait augmenter en 2015. "Si c'est un numéro PTZ les dépenses fiscales sur une période de cinq ans seraient comprises entre 456 et 585 millions d'euros, ce qui correspond à peu près à la moitié de la limite supérieure. fixé à 1 milliard d'euros dans le cadre de la loi de finances pour 2015.


TVA 5,5%: combien de nouveaux propriétaires?

TVA réduite pour plusieurs règlements

Taux de TVA réduit à 5,5% (jusqu'à 20%) jusqu'à présent acheter une nouvelle maison pour être la maison principale, dans le quartier adjacent ANRU) ou à moins de 300 mètres.
Cette mesure s’applique désormais dans 1 300 nouvelles zones urbaines ou dans une zone d’environ 300 m. Objectifs: Développer une mixité sociale dans ces secteurs renouvelés et encourager les ménages à faible revenu devenir les propriétaires leur lieu de résidence.

L'appareil est vraiment soumis à une limite maximale des ressources du client. Cela concerne les transactions immobilières dont le permis de construire a été soumis du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2024.

L'Etat fait ses factures

Le rapport parlementaire considère qu'il s'agit d'une application TVA à 5,5% dans les zones ANRU a entraîné une perte de chiffre d'affaires de 80 millions d'euros en 2014 pour l'État.

Pour le système actuellement en vigueur, les dépenses fiscales sont estimées à 10 millions d'euros en 2015, à 35 millions d'euros en 2016 et à 70 millions d'euros en 2017, puis se sont stabilisées à 105 millions d'euros en 2018. "C'est un prix relativement modéré", déclare le rapporteur. Nous ne savons toujours pas le nombre de transactions effectuées au cours des premiers mois de 2015 qui ont été utilisées cet automne. TVA.

Check it out Rapport d'information sur l'application de mesures fiscales à des instruments financiers (PDF)


[rate]