extension jusqu'en 2021 sous conditions
– investissement en loi PINEL

extension jusqu'en 2021 sous conditions – investissement en loi PINEL

Remplissez le formulaire ci-dessous pour réduire vos impôts grâce à la Loi Pinel !



























Les membres ont voté lors de la session du 17 novembre d'étendre les dispositifs PTZ et Pinel sous certaines conditions en vertu de la loi de finances pour 2018. Le PTZ est organisé jusqu'à neuf dans les zones B2 et C jusqu'en 2019, avec des quotas réduits à 20%. Le régime Pinel a été étendu depuis 2018 dans des territoires assouplis, à condition que les demandes de permis de construire aient été soumises au plus tard le 31 décembre 2017.

Ils devaient disparaître, mais ils seraient détenus sous certaines conditions. Lors d'une séance publique tenue le 17 novembre 2017, les députés ont confirmé les modifications apportées au comité par un crédit à taux zéro (PTZ) et le dispositif Pinel, tout en corrigeant à nouveau ce dernier.

Le PTZ est donc maintenu dans la nouvelle pendant deux années supplémentaires, jusqu'au 31 décembre 2019, dans les municipalités situées dans les zones B2 et C., où le marché est moins tendu. Sur le côté Pinel, Les députés ont mis en place des incitations fiscales accordées aux particuliers qui achètent une maison locative dans des territoires détendus.

Le compte financier pour 2018 devait éliminer le PTZ dans ces zones, mais devant les protestations des professionnels de l'immobilier et des maires ruraux, Emmanuel Macron a annoncé début octobre que cela prendrait finalement deux ans. Cependant, le quota de prêt sera réduit de 40 à 20% pour ces zones en 2018 et 2019, contre 40% pour les transactions dans des territoires sous tension. L’amendement au rapporteur du budget général Joel Giraud (LREM) traduit cette annonce en elle s'étend aux communes couvertes par le contrat de revitalisation des sites de défense.

PTZ dans le vieux garde dans des zones détendues

Rappelons qu'environ 6 PTZ sur de nouvelles familles utilisatrices de biens immobiliers vivant dans ces zones périurbaines et rurales. Avec l'aide de l'État, qui porte intérêt au coût annuel de 800 millions d'euros, le PTZ est approuvé, en fonction des ressources, aux familles qui ont acheté le premier la résidence principale.

Le PTZ dans le premier avec obligation de travailler n’est maintenu que dans les zones B2 et C du 1St Janvier 2018. Les membres ont complété ce programme en le maintenant dans les ventes de HLM sur l'ensemble du territoire et en le rendant similaire au financement des ventes dans le futur état de renouvellement (VEFR).

Dispositif Pinel (encore) modifié

Le projet de budget pour 2018 prévoit une prolongation de quatre ans, jusqu'au 31 décembre 2021., Le dispositif de Pinel mais "compte tenu du coût croissant des finances publiques, réorienter vers des zones géographiques où la tension est la plus forte entre l'offre et la demande d'appartementsEn d’autres termes, les appartements des zones A et B1 resteront similaires à ceux de Pinel jusqu’au 31 décembre 2021, tandis que ceux des zones B2 et C pourront bénéficier du dispositif, à condition que l’opération en question soit accompagnée de la demande de permis de construire déposée avant le 31 décembre. Décembre 2017 et qu'un achat certifié a été effectué au plus tard le 31 décembre 2018.

Les municipalités couvertes par le Traité sur la résurrection des lieux de sauvetage (CRDS) restent similaires à "Pinel" d’ici à la fin de 2021.

l'extension de ce régime coûtera 59 millions d'euros en 2019, 159 millions d'euros en 2020, 360 millions d'euros en 2021 et 566 millions d'euros en 2022.. Rappelons que les zones B2 et C regroupent 920 communes ayant bénéficié de Pinelas, souvent de villes moyennes (Carcassonne, Béziers, Gap, Angers, Le Mans, Troies, La Roche-sur-Ion ...) mais également deux métropoles (Brest et Saint-Etienne).


[rate]